Maladies du cuir chevelu : symptômes, causes et traitements

Le cuir chevelu, à l’instar de la peau, est sujet à certaines maladies : psoriasis, mycoses, dermatite séborrhéique, alopécie etc. Passons en revue les 10 maladies du cuir chevelu les plus connues, ainsi que leurs symptômes et la conduite à tenir en cas d’affection du cuir chevelu.

Quelles sont les maladies du cuir chevelu ?

Il existe diverses maladies du cuir chevelu qui peuvent affecter la santé de cette zone, ainsi que votre quotidien. Voici les 10 maladies du cuir chevelu les plus fréquentes, leurs symptômes, causes et traitements.

A noter : seul un professionnel de santé est habilité à vous diagnostiquer. Veuillez consulter un médecin ou dermatologue en cas de symptômes évocateurs. Cet article est à but informatif uniquement.

1. Dermatite Séborrhéique (croûtes de lait)

dermatite séborrhéique

  • Symptômes : Rougeurs, démangeaisons, squames grasses.
  • Causes : Facteurs génétiques, surproduction de sébum, présence de levure sur la peau.
  • Traitement : Le traitement de la dermatite séborrhéique implique généralement l’utilisation de shampooings spécifiques contenant des ingrédients tels que le kétoconazole, le sulfure de sélénium ou le pyrithione de zinc. Les crèmes topiques, les corticostéroïdes légers ou les antifongiques peuvent également être prescrites. En cas de persistance ou d’aggravation des symptômes, il est recommandé de consulter un dermatologue pour un diagnostic précis et un traitement adapté.

 

2. Pellicules (Pityriasis Simplex)

pellicules

  • Symptômes : Desquamation de la peau, petites particules blanches ou grisâtres sur les cheveux et les épaules.
  • Causes : Croissance excessive de levures sur le cuir chevelu, stress, peau sèche.
  • Traitement : Le traitement des pellicules implique généralement l’utilisation de shampooings antipelliculaires contenant des ingrédients actifs tels que le pyrithione de zinc, le sulfure de sélénium, ou l’acide salicylique. Ces shampooings aident à réduire la prolifération du champignon responsable des pellicules et à contrôler la desquamation du cuir chevelu. Une utilisation régulière et suivant les indications du produit peut contribuer à atténuer les symptômes des pellicules.

 

3. Psoriasis du Cuir Chevelu

psoriasis du cuir chevelu

  • Symptômes : Plaques rouges épaisses avec des squames argentées.
  • Causes : Facteurs génétiques, système immunitaire hyperactif.
  • Traitement : Le traitement du psoriasis du cuir chevelu peut inclure l’utilisation de shampooings médicamenteux contenant des ingrédients tels que le goudron de houille, le kétoconazole ou le calcipotriène. Dans les cas plus graves, un dermatologue peut recommander des traitements topiques, des médicaments immunosuppresseurs ou des thérapies par la lumière pour soulager les symptômes du psoriasis du cuir chevelu.

 

4. Tinea capitis (Teigne)

teigne

  • Symptômes : Démangeaisons, rougeurs, perte de cheveux en plaques.
  • Causes : Infection par des champignons.
  • Traitement : Le traitement de la teigne du cuir chevelu nécessite l’utilisation d’antifongiques tels que la griséofulvine, le kétoconazole ou le terbinafine, administrés par voie orale. Il est essentiel de suivre le traitement prescrit par un professionnel de la santé pour éliminer complètement l’infection fongique et prévenir toute rechute.
  • A lire : Comment savoir si on a des champignons du cuir chevelu ?

 

 

5. Folliculite décalvante (maladie de Quinquaud)

  • Symptômes : Boutons rouges, démangeaisons, pustules.
  • Causes : Infection des follicules pileux par des bactéries (staphylocoques) ou des champignons.
  • Traitement : On utilise des antibiotiques topiques ou oraux pour éliminer l’infection bactérienne des follicules pileux. Une bonne hygiène du cuir chevelu ainsi que l’arrêt des colorations et de l’utilisation de produits capillaires agressifs aident à limiter l’infection. En outre, le dermatologue peut préconiser un lavage au pexoxyde de benzole (5 %) pendant une semaine.

6. Lichen plan pilaire (LPP)

  • Symptômes : alopécie localisée par plaques, rougeurs, démangeaisons.
  • Causes : Maladie auto-immune.
  • Traitement : Il n’existe actuellement aucun traitement à long terme efficace pour la pelade (LPP). Les approches thérapeutiques actuelles visent à ralentir la progression de l’alopécie et à atténuer ses symptômes. Elles impliquent l’utilisation de corticoïdes sous forme topique, intralésionnelle, voire orale. Cependant, il est courant d’observer une reprise évolutive. D’autres options thérapeutiques peuvent également être envisagées, telles que l’utilisation d’antipaludéens (hydroxychloroquine), de ciclosporine et de méthotrexate.

7. Pelade (alopecia areata)

  • Symptômes : Perte soudaine de cheveux en plaques circulaires.
  • Causes : Facteurs génétiques (risque minime), maladie auto-immune.
  • Traitement : plusieurs approches sont possible. Dans un premier temps, le dermatologue propose des corticoïdes locaux (crème, gel). En cas de pelade généralisée, d’autres traitements plus radicaux sont possibles, notamment l’irradiation par rayons UV ou encore des injections de cortisone.

8. Alopécie

  • Symptômes : perte de cheveux en plaque circulaire, douleurs, rougeur, démangeaisons.
  • Causes : l’alopécie peut être cicatricielle (irréversible) ou non cicatricielle (réversible). Les causes de l’alopécie cicatricielle sont multiples (maladie auto-immunes comme le lupus érythémateux, le lichen plan pilaire, folliculite décalvante de Quinquaud). Quant à l’alopécie non cicatricielle, est est causée généralement par la pelade (pathologie auto-immune) ou de mauvaises habitudes (serrage de chignon trop fréquent). Par ailleurs, des évènement car la grossesse et l’accouchement peuvent déclencher une alopécie aigue mais réversible.
  • Traitements : le traitement dépend de la cause. On va miser sur les anti chute et booster de pousse comme l’aminexil ou le minoxidil. En cas de complications, le dermatologue peut lancer un traitement à base de corticoïdes ou dermocorticoïdes, antifongiques, antibiotiques, anti-inflammatoires ou encore immunosuppresseurs. Parfois, l’absence de traitement et le camouflage restent la meilleure solution (postiche, perruque).

9.Alopécie androgénique (calvitie)

  • Symptômes : perte de cheveux irréversible sur le haut du crâne pour les hommes et élargissement de la raie centrale chez les femmes. Les cheveux deviennent au préalable plus fins, se dépigmentent et ressemblent davantage à un duvet.
  • Causes : prédispositions génétiques, changements hormonaux.
  • Traitements : il n’y a pas vraiment de traitement. On peut limiter la chute avec des ampoules de minoxidil. Puis, on reste sur du camouflage ou l’acceptation de cette condition. Les implants sont bien connus, mais on a aussi d’autres options comme les postiches ou les perruques.

10. Eczéma du cuir chevelu

  • Symptômes : plaques rouges, démangeaisons, apparition de croûtes, suintement.
  • Causes : la dermatite de contact ou eczéma est due à l’intolérance de produits allergènes contenus dans les shampoings, soins, colorations, permanentes, etc.
  • Traitements : utiliser un shampoing naturel, éviter les techniques comme les teintures et permanente. On peut traiter la zone avec un shampoing ou une lotion dermocorticoïde pour soulager les symptômes.

4 conseils pour un cuir chevelu en bonne santé

  1. Maintenez une bonne hygiène : lavez régulièrement vos cheveux avec un shampooing doux et adapté à votre type de cuir chevelu.
  2. Évitez les produits agressifs : limitez l’utilisation de produits capillaires contenant des produits chimiques irritants (colorations, permanente, décoloration, défrisage, etc).
  3. Protégez-vous du soleil : utilisez des chapeaux ou des écrans solaires pour protéger votre cuir chevelu des rayons UV. On trouve des produits pour les cheveux très efficaces et facile à appliquer (sous forme de spray).
  4. Consultez un professionnel de la santé : en cas de symptômes persistants ou graves, consultez un dermatologue ou un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un plan de traitement approprié. Un premier rendez-vous chez le médecin traitant est nécessaire, puis ce dernier vous redirigera sûrement vers un dermatologue.

La prévention permet d’éviter certaines maladies du cuir chevelu, mais parfois, cela ne suffit pas. Le moindre doute doit vous pousser à consulter pour éliminer les causes graves ou une aggravation des symptômes.

Que faire quand le cuir chevelu démange ?

Le cuir chevelu qui démange peut être causé par divers facteurs, y compris des conditions spécifiques telles que la dermatite séborrhéique, les pellicules, le psoriasis, les infections fongiques ou d’autres problèmes dermatologiques. Si votre cuir chevelu démange de manière persistante, voici quelques mesures que vous pouvez prendre :

1.Utilisez un Shampooing Doux et Adapté

Choisissez un shampooing doux, idéalement conçu pour les cuirs chevelus sensibles (ph neutre).

Évitez les shampoings contenant des produits chimiques agressifs et privilégier les shampoings bien notés sur Yuka.

2.Lavez vos Cheveux Régulièrement 

Maintenez une bonne hygiène capillaire en lavant vos cheveux régulièrement (2 fois par semaine idéalement).

Ne négligez pas le rinçage complet pour éliminer tout résidu de shampooing. C’est une erreur courante de mal rincer son shampoing et son soin.

3. Hydratez votre Cuir Chevelu 

Appliquez des produits hydratants spécifiques pour le cuir chevelu, tels que des lotions ou des huiles capillaires légères.

Évitez les produits gras non adaptés qui pourraient aggraver la situation en étouffant le cuir chevelu.

4. Évitez les Produits Irritants 

Limitez l’utilisation de produits capillaires contenant des substances irritantes ou allergènes (colorations, etc).

Évitez de colorer vos cheveux ou d’utiliser des produits chimiques agressifs le temps de guérir et demandez l’avis d’un professionnel de la coiffure ou de la santé avant de recommencer à faire des colorations ou autre technique qui touche le cuir chevelu.

5. Utilisez des Produits Antipelliculaires 

Si les pellicules simples sont la cause de vos démangeaisons, utilisez des shampooings antipelliculaires en suivant les instructions d’utilisation.

Ce type de shampoing ne doit pas être utilisé de façon habituelle, mais ponctuellement pour traiter les pellicules uniquement.

6. Évitez l’humidité 

Séchez bien vos cheveux après votre shampoing et vos soins.

Évitez de garder vos cheveux humides ou mouillés durant des heures, car l’humidité profite aux bactéries qui aiment ce milieu pour se développer.

Si vous utilisez votre sèche-cheveux, réglez-le sur la vitesse minimum et la température la plus basse.

7. Appliquez des Traitements Naturels 

Des ingrédients naturels tels que l’aloe vera, le vinaigre de cidre de pomme ou l’huile de coco peuvent parfois soulager les démangeaisons. Testez-les avec précaution et observez les résultats après

plusieurs utilisations. Certains remèdes de grand-mère pour le cuir chevelu restent bien efficaces !

8. Évitez de Gratter 

Bien que cela puisse être difficile, essayez de ne pas vous gratter excessivement, car cela peut aggraver la situation et conduire à des lésions cutanées.

9. Consultez un Professionnel de la Santé 

Si les démangeaisons persistent malgré les mesures simples, consultez un dermatologue.

Un professionnel pourra diagnostiquer la cause sous-jacente et vous prescrire un traitement adapté.

10. Évitez le Stress

Le stress peut aggraver les problèmes de cuir chevelu.

Pratiquez des techniques de gestion du stress telles que la méditation ou le yoga.

Il est important de noter que les démangeaisons persistantes peuvent être le signe d’un problème dermatologique sous-jacent qui nécessite une attention médicale. Si les symptômes persistent, consultez un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un traitement approprié.

Quels produits éviter quand on a une maladie du cuir chevelu ?

Lorsque vous souffrez d’une maladie du cuir chevelu, il est essentiel d’éviter certains produits capillaires potentiellement irritants. Ces produits peuvent aggraver les symptômes et prolonger la guérison. Voici une liste des produits à éviter ou à utiliser avec prudence :

1. Shampoings agressifs :

Evitez les shampooings contenant des ingrédients agressifs tels que les sulfates, les parabènes et les silicones. Optez pour des shampooings doux, spécifiquement conçus pour les cuirs chevelus sensibles.

2. Produits contenant de l’alcool :

Ils peuvent assécher le cuir chevelu. Évitez les sprays, gels, et laques riches en alcool et privilégiez des produits sans alcool.

3. Colorations :

Evitez les colorations capillaires et autres produits chimiques agressifs pendant que votre cuir chevelu est enflammé ou irrité. Attendez la guérison complète de votre cuir chevelu avant de refaire une teinture ou autre technique.

4. Produits parfumés :

Les soins et shampoings parfumés peuvent contenir des substances irritantes. Optez donc pour des produits sans parfum ou spécifiquement conçus pour les peaux sensibles.

5. Produits contenant des allergènes connus :

Si vous avez identifié des allergènes spécifiques qui déclenchent vos symptômes, assurez-vous que les produits capillaires que vous utilisez n’en contiennent pas. Prenez le temps de lire la liste des ingrédients avant d’acheter vos produits pour les cheveux.

6. Shampooings antipelliculaires agressifs :

Saviez-vous que certains shampooings antipelliculaires peuvent être trop agressifs ? Si vous avez besoin de traiter vos pellicules, choisissez des shampooings antipelliculaires doux ou des alternatives naturelles.

7. Brosses et peignes inadaptés :

Oubliez les brosses ou les peignes à dents fines qui pourraient irriter davantage le cuir chevelu.
Optez pour des brosses à poils doux et des peignes à dents larges.

8. Traitements Chimiques Forts :

Évitez les traitements chimiques forts tels que les défrisages, les permanentes, ou les traitements de lissage agressifs.
Attendez que le cuir chevelu soit en meilleure santé avant de recourir à ces techniques de coiffure.

9. Produits Capillaires avec des Agents Exfoliants :

En cas de maladie du cuir chevelu, ne faites pas de gommage capillaire ou autre soin exfoliant.

10. Évitez l’Automédication Excessive :

Évitez d’appliquer trop de produits à la fois. Trop de traitements peuvent aggraver les symptômes.
Au lieu de cela, consultez un professionnel de la santé (médecin traitant, dermatologue).

Quoi qu’il en soit, avant d’apporter des changements importants à votre routine capillaire, il est recommandé de consulter un dermatologue ou un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés en fonction de la condition spécifique de votre cuir chevelu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *